A la recherche de Ingmar Bergman de Margarethe von Trotta

L’enfance de l’art

Actrice-muse de Volker Schlöndorff ou de Rainer Werner Fassbinder, réalisatrice reconnue (son film Rosa Luxembourg est sélectionné à Cannes en 1986, Prix d’interprétation pour Barbara Sukowa), Margarethe von Trotta revient à ses premières amours en consacrant un documentaire au cinéma d’Ingmar Bergman qu’elle a découvert lors d’un séjour à Paris dans les années 60. Ce film passionnant et protéiforme mêle des images d’archives du maître en plein tournage, des interviews de ceux qui l’ont côtoyé et admiré, de certains de ses enfants ainsi que des témoignages des réalisateurs pour dresser un portrait fidèle de l’homme, du père, du cinéaste, de ses failles, de ses obsessions, et finalement de l’héritage au sens large du cinéaste disparu en 2007.

Par ce choix extrêmement fin de témoins, le documentaire aborde le travail du dramaturge et réalisateur suédois grâce à des images de plateau surprenantes, ses relations familiales via les témoignages durs et sans fausse pudeur de ses fils (Daniel et Ingmar Jr) et les images filmées sur son île de Fårö au large de Stockholm où il fit construire sa maison après y avoir tourné A travers le miroir et Persona. Von Trotta ne contourne pas les zones d’ombres de celui qu’elle a rencontré à Münich en 1977 : son rapport ambigu avec Hitler ou son exil (fiscal) en Allemagne. Avec la parole des réalisateurs Olivier Assayas qui a publié un livre d’entretien avec Bergman, Mia Hansen-Løve qui a tourné sur son île, ou encore Carlos Saura, Ruben Östlund (Palme d’or 2017 pour The Square) et du dramaturge Jean-Claude Carrière, se dessinent les obsessions personnelles et cinématographiques qui toutes convergent vers l’enfance. Bergman, cinéaste majeur de l’enfance, n’aurait jamais vraiment été “guéri” de la sienne, poursuivant sans faille une quête de sa représentation ou de sa sublimation. Un documentaire passionnant et incarné qui peut faire office de ticket d’entrée pour des néophytes souhaitant découvrir l’œuvre immense du maître suédois ou d’analyse et d’éclairage particulier pour les cinéphiles déjà acquis à cette œuvre incontournable.

Un film de Margarethe von Trotta. Avec Liv Ullmann, Daniel Bergman, Ingmar Jr Bergman, Olivier Assayas, Mia Hansen-Løve, Carlos Saura, Ruben Östlund, Jean-Claude Carrière, …Durée : 1h40. En salles depuis le 5 septembre 2018. Allemagne/France

Photos : Hörres Weiffenbach / C-Films GmbH / Epicentre Films