Los Silencios de Beatriz Seigner

La force de “Los Silencios”, c’est celle de l’évocation des frontières invisibles. Cette île d’abord entre terre et mer, aux confins de trois pays, cette communauté ensuite dans laquelle se côtoient et communiquent les morts et les vivants. Ces déplacés en quête d’un destin sont semblables aux fantômes qui errent entre la vie et la mort, ce n’est donc pas un hasard s’ils vont être amenés à se croiser, à communiquer silencieusement.

Lire la suite

Lukas Dhont (Girl) : “L’enjeu du film, c’est le corps”

Pour finir cette année en beauté, FrenchMania est allé à la rencontre des talents français qui ont marqué 2018. Lukas Dhont est l’un de nos héros de l’année, son film “Girl” est le numéro 1 du Top 2018 films français/francophones de FrenchMania. Caméra d’Or, Queer Palm, prix d’interprétation (non genré) et prix de la presse de la sélection dans laquelle il concourrait, Un Certain regard. Republication de notre entretien d’octobre dernier avec le jeune réalisateur.

Lire la suite

Yann Gonzalez et Bertrand Mandico, rencontre avec des frères de cinéma

Pour finir cette année en beauté, FrenchMania est allé à la rencontre des talents français qui ont marqué 2018. Bertrand Mandico nous a offert Les Garçons sauvages, Yann Gonzalez Un couteau dans le coeur. C’est en commun qu’ils ont proposé en août le programme Ultra Rêve. Le film de Yann Gonzalez s’appelle Les Îles et a été récompensé de la Queer Palm du court métrage 2017. Celui de Bertrand Mandico a pour titre Ultra Pulpe et était en sélection à La Semaine de la Critique cette année.

Lire la suite

3 bonnes raisons d’aller voir “Les Confins du monde”

La moiteur de l’Indochine, l’horreur de la guerre, un trip hallucinatoire qui mêle désir, vengeance, sexe et mort. En salles depuis mercredi, le nouveau film de Guillaume Nicloux est la plus belle surprise de cette fin d’année. FrenchMania vous donne 3 bonnes raisons de vous précipiter en salles pour découvrir “Les Confins du monde”.

Lire la suite

Lukas Dhont (GIRL) : « L’enjeu du film, c’est le corps »

Projeté presque discrètement à Cannes, le premier film du jeune réalisateur belge flamand de 26 ans, Lukas Dhont, a complètement retourné la Croisette. Ce portrait sensible et très maîtrisé d’une jeune fille transgenre rêvant de devenir danseuse classique professionnelle a obtenu quatre prix remis par quatre jurys différents ! Caméra d’Or, Queer Palm, prix d’interprétation (non genré) et prix de la presse de la sélection dans laquelle il concourrait, Un Certain regard. Le film représentera la Belgique dans la course à l’Oscar du film étranger et Lukas Dhont est déjà sollicité par tous les plus grands producteurs des deux côtés de l’Atlantique !

Lire la suite