Frank Beauvais (Ne croyez surtout pas que je hurle) : “J’espère que le film peut faire réfléchir mais il faut sortir du théorique, de l’esthétique, il faut joindre le geste à la parole”

Journal intime et prise de pouls du monde, “Ne croyez surtout pas que je hurle” est un film-montage qui va clore ce soir le festival Cinéma du Réel et sortir en salles à l’automne prochain. Frank Beauvais raconte un moment de sa vie à l’aide d’images des 600 films qu’il a vu pendant la période qu’il relate. Sa solitude, son exil forcé suite à une rupture, la mort de son père, son obsession du cinéma et sa vision politique, tout concourt à faire de ce documentaire intime émouvant, parfois ironique et toujours foisonnant, un instantané vibrant de l’état du monde qui laisse sans voix. Pour parler de ce grand film mais également de la suite, du cinéma et des gilets jaunes, FrenchMania a rencontré Frank Beauvais lors de la première à la Berlinale.

Lire la suite

Ecrans Mixtes, épisode 5 : Camille Ducellier, le genre et le roller derby

La 9ème édition du festival du cinéma queer “Écrans Mixtes” se tient du 6 au 14 mars à Lyon. Si l’invité d’honneur est James Ivory et que le festival consacre un focus au “Novo queer cinema”, nouvelle vague du cinéma queer brésilien, il fait aussi la part belle aux réalisatrices et réalisateurs français. FrenchMania est sur place à leur rencontre. Épisode 5 : Rencontre avec Camille Ducellier.

Lire la suite

Écrans Mixtes, épisode 2 : Marie Losier et sa Bolex à l’honneur

La 9ème édition du festival du cinéma queer “Ecrans Mixtes” se tient du 6 au 14 mars à Lyon. Si l’invité d’honneur est James Ivory et que le festival consacre un focus au “Novo queer cinema”, nouvelle vague du cinéma queer brésilien, il fait aussi la part belle aux réalisatrices et réalisateurs français. FrenchMania est sur place à leur rencontre. Épisode 2 : Rencontre avec Marie Losier.

Lire la suite

Nathan Ambrosioni (Les Drapeaux de papier) : “J’ai envoyé le scénario par mail à trois boîtes de prod indépendantes, et je ne les ai pas lâchées !”

Vous aurez été prévenu, on n’a pas fini d’entendre parler de Nathan Ambrosioni. Alors que son premier film, réalisé à 18 ans tout juste, “Les Drapeaux de papier” sort en salles aujourd’hui, le jeune homme travaille déjà sur un nouveau projet dont on ne saura à ce stade pas grand chose. C’est lors d’une avant-première particulière, celle du Rialto à Nice, que nous avons rencontré le réalisateur, heureux de présenter le film entouré de ses proches dans une salle qu’il a fréquenté plus jeune. Rencontre avec un nouveau venu qui vient de recevoir le prix du public au festival “Premiers Plans” d’Angers.

Lire la suite

Antoine Raimbault (Une Intime conviction) : “On attend toujours de la justice qu’elle produise de la vérité mais elle ne produit que du doute”

Passionné de cinéma et de justice, Antoine Raimbault s’est lancé un défi. Réussir à réaliser un vrai film de procès à l’américaine en partant d’une histoire vraie, le procès Viguier, d’un personnage identifié, l’avocat Dupont-Moretti et en créant un personnage fictif. Le résultat, un film haletant, intelligent, est une réussite, nous l’avons rencontré lors d’une des premières présentations du film au Festival d’Arras.

Lire la suite

David Roux et Zita Hanrot (L’Ordre des médecins) : “Je ne voulais pas m’attarder sur les gestes héroïques, mais davantage sur le quotidien, l’intime”

“L’Ordre des médecins” est en salles depuis mercredi dernier. Lors de la dernière édition du Festival de Saint-Jean-De-Luz, nous avons rencontré le réalisateur David Roux et la comédienne Zita Hanrot pour évoquer ce premier film très maîtrisé qui nous plonge dans les coulisses de l’hôpital.

Lire la suite

Vincent Mariette (Les Fauves) : “J’aurais pu faire un film sur un mec et des questions de mecs, mais mon désir de cinéaste n’était pas à cet endroit.”

En salles ce mercredi 23 janvier 2019, Les Fauves, un film de genre pas comme les autres porté par un duo inédit à l’écran : Lily-Rose Depp et Laurent Lafitte. Nous avons rencontré le réalisateur, Vincent Mariette. Plongée dans l’adolescence et le cinéma.

Lire la suite

Sébastien Marnier (L’Heure de la sortie) : “Ce que j’ai trouvé passionnant, c’est d’avoir pu confronter mon regard de presque quarantenaire à celui des adolescents qui jouent dans le film”

On n’avait jamais encore vu Laurent Lafitte comme cela. Il est, dans “L’Heure de la sortie” de Sébastien Marnier, Pierre Hoffman, un professeur de lettres qui se retrouve face à des collégiens surdoués, désinvoltes et nihilistes dont il craint les machinations. Après “Irréprochable”, Sébastien Marnier revient avec un deuxième long métrage, traversé à nouveau par l’étrange, où il est question d’avenir, une dimension brouillée par la peur que tout explose. Littérature, cinéma et fin du monde, on en parle avec le réalisateur de ce film électrique, en salles le 9 janvier 2019.

Lire la suite