“Les Engagés” : Journal de bord de la saison 2 par Sullivan Le Postec, créateur de la série (épisode 5)

La deuxième saison des Engagés, première série LGBT+ française, vient d’être diffusée sur Studio 4, site de France 4 dédié aux web séries. Cette saison 2 creuse les thèmes initiés dans la première et fait émerger de nouveaux personnages pour un résultat maîtrisé, riche, qui sonde en profondeur les parcours personnels et militants. Sullivan Le Postec, créateur de la série, a accepté, pour FrenchMania, de nous raconter, à sa façon, les coulisses et le tournage à Lyon de cette deuxième saison des aventures d’Hicham, de Thibault et du Point G, l’association LGBT dans laquelle ils sont … engagés.

Épisode 5 (et fin) : Post-production, paroles et non-dit

La post-production des Engagés s’apparente à une course contre la montre. Le montage dure trois semaines, pendant lesquelles Slimane-Baptiste doit alterner entre les deux salles où travaillent les deux monteurs, et les visiteurs qui viennent découvrir le travail en cours : les producteurs, le diffuseur et moi-même.  Le marathon se poursuit ensuite avec cinq jours d’étalonnage, puis le mixage son, qui a demandé un travail conséquent cette année, notamment à cause de l’épisode du gala au Cabaret. Sur une saison aussi dense que celle-ci, les questionnements et ajustement liés à la narration sont nombreux au moment du montage. Le final de la saison, l’épisode le plus long, mais aussi le plus choral, est peut-être celui qui aura fait l’objet du plus d’attention, et de petites transformations. Il fallait trouver l’équilibre entre les différents personnages. Une scène que j’adore entre Thibaut et Amaury Mercœur a disparu (elle est en bonus dans le DVD sorti le 6 décembre), mais la scène de confrontation de Thibaut avec Damien est finalement restée. Cette scène a une histoire originale : à l’origine, dans le scénario, elle était bien plus courte. Si elle a été développée, c’était pour le casting : Damien n’avait qu’une poignée de dialogues, pas assez pour permettre aux comédiens de travailler. J’avais promis au directeur de casting d’écrire une scène pendant une des dernières réécritures. Je m’y suis mis très tard dans la nuit, terminant vers cinq heures, pas très sûr de ce que j’avais fait. Au final, grâce aussi au comédien Hugues Jourdain, la scène est dans la série, astucieusement divisée en deux parties par le monteur, Nathan Delannoy.

Douceur et Sensualité

Nathan a joué un rôle crucial dans une autre séquence clef : celle qui termine l’épisode 20. Au tout dernier jour de montage, alors que nous avions passé un moment, la veille, à discuter du lancement de cette séquence, qui ne fonctionnait pas, il a permis de mener jusqu’au bout un pari d’écriture. En effet, je savais dès le départ que l’enjeu du personnage de Thibaut serait la libération de sa parole. A cet égard, la délivrance du personnage ne vient pas de la révélation de son secret, dans l’épisode 15, mais bien du moment où, enfin, il trouve la force d’en parler ouvertement devant ses amis. Une séquence dans laquelle Eric Pucheu est bouleversant. En miroir, le conflit d’Hicham n’est strictement jamais verbalisé. Dès le départ, le personnage est troublé par les sentiments qu’il ressent pour Elijah. Parce que ces sentiments sont sincères mais, au fond de lui, Hicham sait qu’il n’aime pas QUE lui. C’est assez tard dans l’écriture, lors des discussions avec Slim, que nous avons eu l’idée de matérialiser visuellement le lien entre Hicham et Bastien par ce pendentif que Bastien lui donne lors de leur séparation, dans le premier épisode de la saison 2. Mais Hicham, obsédé par le regard que sa mère porterait sur lui, n’arrive pas à assumer son polyamour, si éloigné du couple hétéronormé. C’est sa conversation avec son ami d’adolescence, Badrou, dans l’épisode 19, et la révélation que sa mère l’a réellement rejeté, qui le libère et lui permet d’aller de l’avant dans l’excitation qui suit la Pride. Mais il fallait que l’on comprenne ces sentiments également partagés entre les deux personnages. Et c’est donc Nathan qui a mis en place cette double séquence de flashbacks lorsqu’Hicham regarde Elijah et Bastien danser, qui permet de transmettre cette idée sans recours au dialogue. S’ensuit une très belle séquence, filmée par Slimane-Baptiste Berhoun avec la douceur et la sensualité dont je rêvais.  Mais parce qu’il n’a jamais verbalisé ses sentiments et ses désirs, Hicham n’a pas réellement accompagné ses partenaires et s’est, sans le vouloir, préparé un réveil difficile. J’espère que nous aurons l’occasion d’en explorer les conséquences dans une troisième saison.

Crédits Photos :  Jean Combier/Astharté.

Les Engagés, saison 2 est disponible en dvd (chez Optimale Distribution) et en vod (Queerscreen.fr). La saison 1 est également disponible sur les mêmes supports.