Lindy Lou, jurée n°2 de Florent Vassault

Copyright JHR Films

Irréversible

Comment vivre avec le sentiment d’avoir commis une faute grave ? C’est la question que se pose Lindy Lou, 20 ans après avoir fait partie d’un jury qui a envoyé un assassin dans les couloirs de la mort. L’histoire s’est déroulée au Mississippi, état où la peine de mort sévit encore, et elle hante toujours Lindy Lou, sexagénaire retraitée. Assise sur un ponton avec sa petite-fille, elle lui confesse son crime. S’engage alors un débat sur le rôle que Lindy a tenu dans cette histoire et la manière dont elle le qualifie aujourd’hui, avec le recul nécessaire. La voilà donc la matière première de ce documentaire : l’introspection, l’autocritique, la rédemption, et Lindy Lou en est le moteur évident, un genre de grand-mère d’Erin Brockovich. La démarche de cette citoyenne américaine (et croyante) et du réalisateur français, Florent Vassault, est captivante : partir à la recherche des membres qui composaient ce jury qui a voté l’exécution du condamné et sonder leur conscience, confronter les expériences. C’est alors un road-trip qui s’engage, en voiture avec Lindy, sa tête et son cœur plein de remords coupables et d’énigmes insolvables. Lindy Lou, jurée n°2 n’est pas qu’un énième documentaire qui prend position contre la peine de mort et dénonce l’absurdité de tout un système judiciaire; Lindy Lou et Florent Vassault vont plus loin dans le raisonnement, s’arrêtant concrètement sur les conséquences de cette décision prise il y a vingt ans aujourd’hui, au quotidien, sur les vivants. Certains des membres du jury regrettent leur vote – surtout parce qu’ils ont l’impression d’avoir joué à Dieu -, d’autres en revanche n’en démordent pas, ils ont accompli leur devoir de citoyen. Jamais le documentaire ne verse dans le moralisme et, même si le point de vue n’est pas neutre, la pensée s’exprime, rationnelle, irrationnelle, constante, fluctuante. C’est son voyage, son cheminement qui intéresse le réalisateur, ses impasses aussi. Lindy Lou, jurée n°2 est un documentaire incontournable, engagé, édifiant et émouvant.

Réalisé par Florent Vassault. Durée : 1H24. En salles le 10 octobre 2018. FRANCE