Sorry We Missed You de Ken Loach

Les temps modernes


Copyright Joss Barratt

Le regard de Ken Loach sur la société fait toujours mouche, le cinéaste britannique n’a rien perdu de son acuité. Dans Sorry We Missed You, c’est de l’uberisation du monde du travail dont il est question et de ses effets dévastateurs – ici, c’est une famille de Newcastle qui en paie le prix fort. En effet, le nouveau travail de Ricky – chauffeur-livreur – fragilise l’harmonie du foyer jusqu’à le faire dévier totalement de son axe. Abby, sa femme, aide à domicile pour personnes âgées, se fait un sang d’encre, quant aux jeunes enfants (un frère et une sœur), ils se révoltent chacun à leur manière, de la plus douce à la plus forte, contre leur père esclavagisé et la passivité dont il fait preuve à l’égard de sa situation. L’émotion monte crescendo et, plus que la mise en scène (impeccable mais fidèle à ce que Loach sait faire), c’est le scénario – de Paul Laverty toujours – qui déploie sa force tranquille pour mieux nous assener dans la scène finale le coup de grâce. Ce n’est pas un drame, c’est une tragédie. L’époque est triste et Loach transforme ce constat en film poignant qui véhicule sa révolte et la nôtre. Dans le mille.

Réalisé par Ken Loach. Avec Kris Hitchen, Debbie Honeywood, Rhys Stone … Durée : 1H40. En salles le 23 octobre 2019. Coproduction ANGLETERRE – BELGIQUE – FRANCE.