Haut perchés d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau

Si dans Théo et Hugo dans le même bateau, précédent long métrage de Ducastel et Martineau, Paris était traversée à vélo par les protagonistes, s’enivrant de chaque virage, ici, les réalisateurs prennent de la hauteur pour que la capitale ne puisse être vue que depuis la terrasse de l’appartement où tout se passe, lointaine, calme.

Lire la suite