L’Heure de la sortie de Sébastien Marnier

Avec “Irréprochable”, son premier film, Sébastien Marnier avait fait une entrée remarquée dans le paysage du cinéma français. Ce portrait surprenant d’une femme qui perd pied plongeait Marina Foïs dans un thriller psychologique intimiste et inclassable d’une maîtrise séduisante. Avec “L’Heure de la sortie”, c’est la cour des grands qui s’ouvre à lui, celle d’un cinéma français résolument moderne qui flirte avec le genre pour mieux aborder les grands sujets politiques …

Lire la suite

Sébastien Marnier (L’Heure de la sortie) : “Ce que j’ai trouvé passionnant, c’est d’avoir pu confronter mon regard de presque quarantenaire à celui des adolescents qui jouent dans le film”

On n’avait jamais encore vu Laurent Lafitte comme cela. Il est, dans “L’Heure de la sortie” de Sébastien Marnier, Pierre Hoffman, un professeur de lettres qui se retrouve face à des collégiens surdoués, désinvoltes et nihilistes dont il craint les machinations. Après “Irréprochable”, Sébastien Marnier revient avec un deuxième long métrage, traversé à nouveau par l’étrange, où il est question d’avenir, une dimension brouillée par la peur que tout explose. Littérature, cinéma et fin du monde, on en parle avec le réalisateur de ce film électrique, en salles le 9 janvier 2019.

Lire la suite

Les Arcs Film Festival, épisode 2 : L’Heure de la sortie de Sébastien Marnier

Sébastien Marnier présente aux Arcs son deuxième long métrage après “Irréprochable”, “L’Heure de la sortie”. Une mise en scène extrêmement soignée au service d’un propos fort, d’une étrangeté et d’une atmosphère envoûtantes. C’est tout ce qu’on aime.

Lire la suite

Paul Sanchez est revenu de Patricia Mazuy

Cela fait longtemps qu’on suit le parcours de Patricia Mazuy, réalisatrice éclectique et inspirée dont la mise en scène se renouvelle et s’enrichit au gré des sujets, des ambiances. Elle est de retour avec un film hybride (« transgenre » comme elle le proclame dans le dossier de presse) qui ne choisit jamais son camp : “Paul Sanchez est revenu” utilise la fascination pour le fait divers pour créer un film de genres, à la fois comédie, polar, western et chronique sociale.

Lire la suite