Une mère incroyable de Franco Lolli

Les combattantes

Copyright Ad Vitam

Après Gente de bien, un premier film au plus près de ses souvenirs d’enfance, Franco Lolli poursuit son geste de cinéma introspectif, offrant ici à sa propre mère (Leticia Gomez) un rôle essentiel, elle qui luttait alors contre un cancer au moment où le film s’écrivait. Elle est dans Une mère incroyable maman d’une femme de 40 ans, avocate et mère célibataire (formidable Carolina Salin) dont Lolli fait le portrait sans fard. “Une femme forte” comme il aime décrire le personnage de Silvia qui vit un moment charnière de son existence – le titre original, Litigante, rendait compte davantage de l’état de lutte. Non seulement la carrière de Silvia prend du plomb dans l’aile à cause d’un scandale (affaire de corruption), mais en plus, sa mère se meurt et ne veut entendre parler d’aucun traitement. Aussi, Franco Lolli épouse le rythme de la chronique, les vagues du quotidien, les parenthèses heureuses et chaleureuses. Il se met à hauteur de ses personnages, et ne rajoute rien d’autre. Pas d’artifices, pas de pathos. Et pourtant, que le coeur tremble ici. La relation mère-fille est au centre de cette histoire sensible qui se déroule à Bogota et qui fait de la transmission l’un de ses principaux enjeux. Ce qui nous lie, ce qui nous définit, ce qui nous nourrit, Une mère incroyable le raconte avec grâce et justesse, jonglant avec nos émotions jusqu’à nous laisser, une fois le générique de fin tombé, entre un sourire et des larmes.

Réalisé par Franco Lolli. Avec Carolina Salin, Leticia Gomez, Antonio Martinez… Durée : 1H35. En salles le 19 février 2020. COLOMBIE – FRANCE.