Zoom sur les Journées Cinématographiques de Carthage

Du 4 au 11 novembre 2017 se tient la 28e édition des Journées Cinématographiques de Carthage.

Le Festival vient de souffler ses cinquante bougies et demeure une plateforme incontournable “pour la promotion des cinématographies pour lesquelles il a été dédié, les cinématographies africaines et arabes” écrit Nejib Ayed, Directeur Général du Festival, dans son édito 2017. Il poursuit : “Son inspiration militante s’est certes quelque peu émoussée, eu égard au désenchantement ambiant dû à la politique minimaliste de la plupart des gouvernements africains et arabes en matière de cinéma. Mais les Journées Cinématographiques de Carrthage restent un atout maître dans cette bataille, comme elles l’ont été pendant des décennies. Il suffit d’y croire “.

Les objectifs des Journées Cinématographiques de Carthage sont les suivants :

  • La promotion des cinématographies et des films africains et arabes
  • La mise en réseau des opérateurs du secteur en vue d’être une vraie force de proposition
  • L’organisation de débats innovants et utiles à la profession et aux cinéphiles

Les inscriptions pour les différentes sections compétitives sont ouvertes jusqu’au 1er août 2017, sur le site officiel du festival : www.jcctunisie.org

  • – Compétition officielle : ouverte aux longs et courts métrages de fiction ou d’animation africains et arabes.
  • – Compétition officielle des films documentaires : ouverte aux longs et courts métrages documentaires africains et arabes.
  • – Le prix de la première œuvre de Long Métrage décerné par un jury international de 3 personnes désigné par la direction des JCC. Ce prix est accordé à l’un des films de long métrage inscrits aux compétitions officielles de fiction, d’animation ou documentaire et donne droit au Tanit d’Or de la Première Œuvre (Prix Tahar Chriaa).