César Première – 3 bonnes raisons de voir le documentaire de Patrick Fabre

Après Cinéma au féminin pluri(elles) et Un César nommé espoir, Patrick Fabre, toujours accompagné par Mon Voisin Production, signe un nouveau documentaire pour Canal + Cinéma : César Première consacré aux César du meilleur premier film. Trois bonnes raisons de le découvrir en première diffusion le 27 févier 2020 à 22H40 sur Canal+ Cinéma, et en replay ensuite sur MyCanal.

1 – L’espoir fait vivre

Sarah Suco, réalisatrice des Éblouis

Parce que l’espoir est évidemment ce qui lie les cinéastes interviewés ici : ceux qui espéraient être nommés cette année pour ce prix de la première œuvre, comme Hafsia Herzi (Tu mérites un amour) ou Étienne Bergeon (Au nom de la terre), mais aussi ceux qui, comme Hubert Charuel (Petit Paysan) et Jean-Bernard Marlin (Shéhérazade), ont déjà été sacrés (respectivement en 2018 et 2019). Au César du premier film, tous ont rêvé. Ils en mesure le poids, concret (3,8 kilos) et symbolique. Les témoignages recueillis sont touchants, sensibles, drôles et renseignent sur les coulisses du métier : à ce titre les retours d’expériences et anecdotes des lauréats Zabou Breitman ou Régis Wargnier sont tout à fait signifiants.

2 – Les questionnements

Parce que, bien que réalisé avant l’énorme polémique et la remise en cause globale de l’Académie des César, le documentaire questionne tout de même les règlements de l’institution. On y évoque notamment les petits changements de dénomination du César du premier film et les règles de cumul ou plutôt de non-cumul qui évitent désormais à un même film d’être récompenser par un César du meilleur film et du meilleur premier film – cf. le cas “Guillaume Gallienne” (Guillaume et les garçons à table) ! L’autre questionnement se situe d’un point de vue “business”. On l’apprend de la bouche de plusieurs distributeurs : “l’effet César du premier film” n’est pas un gage de rentabilité (il représente à peu près 15.000 entrées supplémentaires en salles), mais quand il est accompagné d’autres César prestigieux, cela peut donner lieu à une ressortie à grand succès, comme ce fut le cas pour Petit Paysan d’Hubert Charuel, distingué pour le premier film et dont les acteurs ont aussi été célébrés (Swann Arlaud comme meilleur comédien et Sara Giraudeau dans la catégorie du second rôle féminin).

3 – L’avenir

Parce que quelques interviewés qui prétendaient à une nomination pour le premier film cette année n’ont finalement pas été retenus, tout comme certaines figures qui nous semblaient incontournables, le documentaire remet les idées en place et peut guider les interrogations sur les changements qui se profilent. Seront-ils à la hauteur de l’espoir qu’ils suscitent ? Éviteront-ils que des films aussi marquants que Tu mérites un amour d’Hafsia Herzi, Synonymes de Nadav Lapid ou Sibyl de Justine Triet soient à ce point ignorés par l’Académie ? Apporteront-ils plus de diversité ? Pour rester dans la thématique de la première fois, on attendra beaucoup de celles de ces nouveaux César avec, pourquoi pas, un documentaire signé Patrick Fabre sur ce renouveau ? Le rendez-vous est pris en 2021 !

César Première, un documentaire réalisé par Patrick Fabre. Diffusion : 27 février 2020 à 22H40 sur Canal+ Cinéma. Durée : 52 min. FRANCE.