Sélectionner une page
Nicolas Philibert (Averroès et Rosa Parks) : « La dimension d’inattendu et de surprise est essentielle dans la rencontre »

Nicolas Philibert (Averroès et Rosa Parks) : « La dimension d’inattendu et de surprise est essentielle dans la rencontre »

Ses mots sont aussi précis que sa caméra est libre. Nicolas Philibert ne consacre jamais ses films à un sujet mais à des êtres dans une démarche, curieuse, ouverte et profondément humaine. Après "Sur L’Adamant", "Averroès et Rosa Parks" (cette semaine) et "La Machine à écrire et autres petits tracas" (Le 17 avril prochain) vont clore cette série de trois documentaires consacrés au pôle psychiatrique de Paris-Centre. FrenchMania est revenu avec lui sur ce triptyque et sur sa méthode de travail. Entretien-fleuve.

Pas de vagues de Teddy Lussi-Modeste

Pas de vagues de Teddy Lussi-Modeste

Un lycée de périphérie urbaine de nos jours. Julien, fougueux et enthousiaste professeur de littérature se passionne pour son métier. Face à une classe qui, avec la belle richesse de sa diversité, incarne le message universaliste de notre société, il enseigne Ronsard et autres poètes, soulignant le modernisme et le double langage propre aux auteurs d’autrefois. Mais lors d’un cours sur la flatterie, il a recours à un exemple qui tombe mal...

CINÉMA

ries

ENTRETIENS

reportages

Pin It on Pinterest

Share This