Un regard amoureux sur le cinéma français + francophone
Le Lycéen de Christophe Honoré

Le Lycéen de Christophe Honoré

Dans "Le Lycéen", le réalisateur des "Chansons d’amour" poursuit dans une veine teintée d’éléments biographiques, avec une chronique adolescente, celle de Lucas (Paul Kircher, vraie révélation), confronté à la perte du père dans un accident de voiture, un père interprété brièvement par Christophe Honoré lui-même avant qu'il ne laisse toute la liberté à son acteur principal, comme pour mieux le regarder.

Paul Kircher (Le Lycéen) : « C’est un peu une éducation sentimentale »

Paul Kircher (Le Lycéen) : « C’est un peu une éducation sentimentale »

Il est la révélation incontournable de cette fin d'année, le jeune Paul Kircher est le cœur du dernier film de Christophe Honoré, "Le Lycéen". Dans ce film intense, intemporel et moderne, il incarne le jeune Lucas confronté au décès brutal de son père. Entre deuil et chaos adolescent, il parvient à exprimer une singularité touchante, une nonchalance élégante à l'épreuve des secousses du passage à l'âge adulte. 

Christophe Honoré (Le Lycéen) : « J’avais conscience que je ne pouvais pas me cacher dans ce film-là »

Christophe Honoré (Le Lycéen) : « J’avais conscience que je ne pouvais pas me cacher dans ce film-là »

Avec son quatorzième long métrage pour le cinéma, Christophe Honoré creuse plus que jamais le sillon de ses souvenirs de jeunesse tout en jouant avec une réelle contemporanéité. "Le Lycéen", s’il raconte en quelque sorte l’avant "Plaire, aimer et courir vite", renouvelle sa filmographie sur le fond, un film de deuil et de reconstruction, comme sur la forme avec la présence forte d’une caméra portée au plus près des comédiens. C’est tout cela que nous avons évoqué avec le réalisateur…

CINÉMA

ries

ENTRETIENS

reportages

Pin It on Pinterest

Share This