Écoles 21, un cinéma pour tous

Ce cinéma – qui affiche encore Le Desperado alors qu’il se nomme officiellement Écoles 21 – est en pleine mutation. Il ne vous reste que quelques mois pour vous imprégner de son atmosphère particulière : prospectus à l’ancienne, vieux panneaux d’affichage, caisse logée dans un carré vitré planté en plein milieu du hall – un hall tellement étroit qu’il invite directement à plonger dans les salles. Tout ça a fait son temps. Les travaux vont commencer et en mai 2018, le cinéma affirmera son identité propre, en tant qu’Écoles 21.

Cette cure de jouvence, on la doit au duo père-fils Chammah, Ronald et Lorenzo. Les heureux propriétaires du Christine 21, ciné chic et indé niché à quelques ruelles du carré de l’Odéon, viennent de lui trouver une petite sœur, rue des écoles. Un nouveau cinéma, une identité commune, mais surtout une complémentarité qui va permettre d’étoffer leur offre de films français – le Christine 21 mettant surtout à l’honneur le patrimoine européen et américain (1). « On tient à conserver une identité française avec la projection systématique de films français chaque semaine au moins dans l’une des deux salles » souligne Lorenzo Chammah.

« Le cinéma des étudiants et de ceux qui n’ont jamais cessé de l’être »

Dans ces deux salles, un public transgénérationnel. Les étudiants (la Sorbonne n’est pas loin) et les spectateurs retraités forment le corps du public. Cette proximité enthousiasmante entre l’ancienne et la nouvelle génération, c’est bel et bien la marque des cinémas de quartier latin, et la tradition est ici honorée. Pour continuer à soigner sa clientèle, le cinéma propose des cycles à thème, consacrés à des acteurs ou des cinéastes – dernièrement Jeanne Moreau et Clint Eastwood – qui permettent de redécouvrir une partie de la filmographie de l’artiste, mais aussi des ressorties souvent liées à l’actualité cinématographique. Dernier exemple en date : la version originale de Knock avec Louis Jouvet, pour faire écho à la fraîche adaptation en salles de Lorraine Levy avec Omar Sy. Pour dynamiser sa programmation, ont été mis en place depuis octobre trois nouveaux ciné-club dont le Classic Club où sont projetés des films cultes en 35 mm. « C’est certainement le premier ciné-club en 35mm au monde ! » se félicite avec humour Lorenzo. Les habitués du cinéma savent que la salle 2 n’est d’ailleurs équipée que d’un projecteur 35mm. C’est encore ce qui fait la particularité de ce lieu imprégné du passé : « Nous allons juste équiper d’un projecteur numérique supplémentaire la cabine du 35mm. Mais nous continuerons de faire de la projection en 35 ! Le résultat est tellement différent. Il y a plus de vie, plus de matière avec la pellicule…» explique Lorenzo.

L’Action Écoles (enseigne originale du cinéma avant que Jean-Pierre Mocky ne le reprenne et le baptise Le Desperado) ? C’est toute son adolescence : « J’ai vécu dans le quartier latin toute ma jeunesse, dès 14 ans je fréquentais tous les cinémas du coin. Souvent seul, car le samedi à 14h je ne trouvais pas beaucoup d’amis de mon âge qui avaient envie de voir « L’honneur des Prizzi » de John Huston à l’Action Christine (2) ! J’ai fait ma culture cinématographique ici ». Une culture de la salle obscure, qu’il continue de fréquenter régulièrement parallèlement à ses fonctions de co-gérant : « Je ne comprends pas les gens qui restent enfermés chez eux pour mater un film sur leur TV juste parce qu’il y a deux stations de métro à faire. Personnellement, je préfère voir un seul film dans de bonnes conditions plutôt que trois sur mon ordinateur. La salle a quelque chose de sacré, c’est comme un temple ! D’ailleurs il y a un truc que je trouve de plus en plus insupportable, ce sont les gens qui parlent pendant la séance. On est tellement envahi par les écrans que même au cinéma, on se croit devant sa télé, on discute, on regarde son téléphone portable… On va bientôt installer des panneaux numériques pour dire aux spectateurs de ne pas sortir leur téléphone et de ne pas parler pendant le film. » Une éducation à refaire ? Rue des écoles, ça fait sens.

 

 

 

(1) pour info, le Christine 21 accueille une nouvelle session du

Woody-Club le jeudi 23 Novembre prochain avec le film « Manhattan ».

Cycle dédié à Woody Allen avec projection présentée par des invités.

La séance du 23 sera assurée par une partie de l’équipe du Cercle

(Canal+).

(2) actuel Christine 21.