Los Silencios de Beatriz Seigner

Entre deux mondes

Copyright Pyramide Distribution

Amparo et ses deux enfants descendent en pleine nuit d’une barque. Ils fuient la guerre et vont s’établir, dans l’attente, dans cette petite île au milieu de l’Amazonie, aux confins du Pérou, de la Colombie et du Brésil. Cette île, ce village de pêcheurs aux maisons sur pilotis et aux rideaux-patchworks de restes épars de tissus qui accueille ces “déplacés”, sera le lieu de la reconstruction. La vie reprend presque en silence : l’école pour le petit garçon, la recherche d’un travail et des possibles indemnisations pour la femme volontariste qu’est Amparo. Son mari et sa fille ont disparu, la guerre fait rage. En silence elle aussi.

La force de Los Silencios, c’est celle de l’évocation des frontières invisibles. Cette île d’abord entre terre et mer, aux confins de trois pays, cette communauté ensuite dans laquelle se côtoient et communiquent les morts et les vivants. Ces déplacés en quête d’un destin sont semblables aux fantômes qui errent entre la vie et la mort, ce n’est donc pas un hasard s’ils vont être amenés à se croiser, à communiquer silencieusement. La beauté formelle incontestable du film de Beatriz Seigner convoque une esthétique du cinéma asiatique onirique dans lequel rêve et réalité s’épousent naturellement. Les gestes rassurants du quotidien, les sons purs de la nature et des oiseaux contrebalancent la difficulté des démarches administratives, du travail, mais aussi celles de l’oubli et du deuil. Beatriz Seigner nous entraîne dans cet “entre deux mondes” avec une douceur infinie et nous donne envie de croire à ses fantômes, surtout s’ils viennent la nuit se blottir contre nous pour nous réconforter de leurs silences.

Réalisé par Beatriz Seigner. Avec Marleyda Soto, Enrique Diaz, Marie Paula Tabares Pena, Adolfo Savilvino, … Durée : 1h29 – En salles le 3 avril 2019 – BRESIL-COLOMBIE-FRANCE