Tel Aviv On Fire de Sameh Zoabi

Copyright Patricia Peribañez – Samsa Film – TS Productions – Lama Films – Artémis Productions

Checkpoint Comedy Club

Prenez Salam, palestinien, la trentaine, un peu loser, qui vient de décrocher un poste d’assistant dialoguiste sur le soap arabe Tel Aviv On Fire. Ajoutez-lui Assi, officier israélien en charge du point de contrôle entre Ramallah où se tourne la série et Jérusalem où vit Salam, un homme délaissé par sa femme, elle-même fan de … Tel Aviv On Fire ! Quand le second arrête le premier, un drôle de rituel se met en place. Assi décide de changer le cours de l’histoire de ce feuilleton pour reconquérir son épouse en obligeant Salam a des séances d’écriture quotidiennes. Salam, lui, profite de l’aubaine pour trouver l’inspiration et s’imposer comme scénariste. L’idée de départ et la mécanique de ce deuxième film du réalisateur palestinien Sameh Zoabi sont d’une intelligence et d’une drôlerie folles. En partant du principe que la télévision et ses séries à l’eau de rose sont le lieu virtuel d’une réunion des peuples, Zoabi met au point un scénario malin et invente la “checkpoint comedy”, un film dans lequel un arabe et un juif allient leurs forces dans ce lieu entre deux mondes pour parvenir à leurs fins : sauver son couple pour l’un, reconquérir son amour de jeunesse pour l’autre. Kais Nashif et Yaniv Biton s’en donnent à cœur joie et Lubna Azabal fait des merveilles dans un rôle à tiroirs de comédienne-héroïne d’un soap un peu cheap. A noter, la participation, dans le rôle de l’habilleuse qui se rêve actrice, de la comédienne française Laëtitia Eïdo, l’une des héroïnes de la série israélienne Fauda, gros carton dans toute la région. Quand l’humour se met au service de la réconciliation de façon aussi brillante, c’est l’espoir qui se fait jour entre deux rires. FFM

Réalisé par Sameh Zoabi. Avec Kais Nashif, Yaniv Biton, Lubna Azabal, Nadim Sawalha, Laëtitia Eïdo. Durée : 1H37. En salles le 3 avril 2019.  LUXEMBOURG-FRANCE-ISRAEL-BELGIQUE