Un regard amoureux sur le cinéma français + francophone

Des Français aux Oscars 2021 !

par | 24 Avr 2021 | CINEMA, z - 1er carre droite

Cocorico ! Cette année encore, les talents français sont présents aux Oscars. L’an dernier, Jérémy Clapin (J’ai perdu mon corps), Ladj Ly (Les Misérables) et le compositeur Alexandre Desplat (pour Les Filles du Dr March) avaient enfilé leur tenue de gala. Du tapis rouge, il y aura en 2021. L’amélioration de la situation sanitaire aux États-Unis profite à la cérémonie des Oscars qui va pouvoir se dérouler à peu de choses près comme d’ordinaire, mais dans le respect des gestes barrières, entre le Dolby Theater et le hall de la gare ferroviaire de Los Angeles. Néanmoins, les Français en compétition ne pourront pas faire le déplacement. Florian Zeller, par exemple, suivra la cérémonie depuis Paris. Nommé six fois, son film The Father met en scène les immenses Anthony Hopkins (pour qui le rôle a été écrit) et Olivia Colman, notre reine de coeur (The Crown, La Favorite). Ce drame intime aux allures de thriller a tapé dans l’œil du Festival de Sundance, ce qui a évidemment réjoui ses producteurs dont Jean-Louis Livi et Philippe Carcassonne. La performance d’Anthony Hopkins a été récompensée aux Bafta 2021 et Florian Zeller y a remporté le prix du meilleur scénario adapté. De bonne augure, même si la compétition est serrée. Mais le réalisateur n’est pas le seul Français aux Oscars cette année ! On peut également citer le monteur Frédéric Thoraval, nommé pour Promising Young Woman d’Emerlad Fennell, et, dans la même catégorie, Yorgos Lamprinos, nommé pour The Father (son travail sur Jusqu’à la garde de Xavier Legrand nous avait déjà bluffés). Il ne sera pas non plus du voyage, mais mentionnons tout de même l’apparition de Mathieu Amalric dans Sound of Metal de Darius Marder, avec l’époustouflant Riz Ahmed, en lice lui pour la statuette du meilleur acteur. N’oublions pas le français Nicolas Becker, qui concourt pour l’Oscar du Meilleur son (toujours pour Sound of Metal). Parmi les nommés pour l’Oscar du meilleur court métrage d’animation, on retrouve le très beau Genius Loci d’Adrien Merigeau. Saluons enfin la nomination du duo Anthony Giacchino et Alice Doyard dans la catégorie meilleur court métrage documentaire. On leur doit Colette, visible sur la plateforme documentaire du journal anglais The Guardian. Palmarès dans la nuit du 25 au 26 avril. A noter : le dossier (48 pages) du N°2 de la revue FrenchMania revient sur l’histoire qui lie nos frenchies à Hollywood, de Charles Boyer à Roxane Mesquida. En librairie le 5 mai 2021.

 

Pin It on Pinterest

Share This