Un regard amoureux sur le cinéma français + francophone

Festival Format Court : Nos 8 coups de cœur

par | 18 Nov 2020 | CINEMA, z - Milieu

Après le report de sa deuxième édition qui devait s’ouvrir au printemps dernier au Studio des Ursulines à Paris, le festival Format Court aura bien lieu en ligne dès aujourd’hui. L’occasion de découvrir une programmation de films courts présentés à Cannes, une sélection de courts métrages roumains et un focus sur les films des cinéastes iraniens Ali Asgari et Farnoosh Samadi. Le travail de rénovation et de mise en lumière du cinéma de patrimoine de la société Lobster Films sera également mis à l’honneur au sein de cette programmation riche et diverse. Un jury professionnel et un jury presse départageront les 25 films récents, et majoritairement français et francophones présentés, en compétition. FrenchMania a eu la chance d’en découvrir une bonne partie et vous fait part de ses 8 coups de cœur, soit près de 2h40 de découvertes en tout genres à visionner entre le 18 et le 22 novembre sur le site formatcourt.com.

Sapphyre Cristal de Virgil Vernier – 31 mn

Le cinéaste aime travailler une matière à la lisère du documentaire et de la fiction comme dans ces deux précédents longs métrages Mercuriales et Sophia Antipolis. Ici, il fait le portrait fictionnel mais documenté et incarné d’une jeunesse dorée genevoise, le temps d’une soirée champagne et cocaïne pailletée d’or. Sous l’apparente superficialité de leurs échanges qui brassent business plans, plan cul et rêves de gosse, apparait le grand vide qui semble les consumer de l’intérieur. Vertigineux !

Les Derniers feux de Benjamin Busnel – 9 mn

Des images fixes, des photos en noir et blanc racontent le voyage au festival de Cannes d’un réalisateur et de son actrice en recherche de financement pour un projet. Mais tout bascule… Clotilde Hesme illumine ce récit personnel et prophétique à l’esthétique et à la dramaturgie très originales.

Une Sœur de Delphine Girard – 16 mn

Film belge coup de poing, Une Sœur explore la nécessaire sororité face à une agression masculine en construisant son court récit comme un thriller. Delphine Girard met en scène deux femmes, l’une en voiture, l’autre dans un commissariat qui vont apprendre à se comprendre et élaborer un plan à demis mots pour tenter d’éviter un drame. Un court métrage efficace et haletant.

Les Saints de Kiko de Manuel Marmier – 26 mn

Une jeune dessinatrice japonaise en mission en France va se prendre de passion pour un couple d’hommes qui vit sa sexualité librement dans les dunes d’une plage naturiste. Cette rencontre va changer sa vie. Pour son premier film, le chef opérateur Manuel Marmier (Théo et Hugo dans le même bateau et Haut Perchés de Ducastel et Martineau) impose un univers très personnel mêlant esquisses japonaises, sensualité torride et manga porno. Le charme opère !

Plein Ouest de Alice Douard – 18 mn

La jeune Mathilde, 9 ans, vit ses derniers jours de vacances entre balades avec son père (le formidable Samuel Theis), répétitions d’un spectacle de danse avec une jeune fille plutôt autoritaire et les expériences de dissection de méduse. Jolie chronique de vacances, Plein Ouest met en scène les différences de ressenti entre un père protecteur et sa fille encore innocente.

Machini de Frank Mukunday et Tétshim – 10 mn

A l’aide d’une animation incroyable faite de petits cailloux et de matériaux divers, les réalisateurs raconte, sous la forme d’une fable muette et musicale, les dérives et les ravages sur la nature et sur les hommes occasionnés par l’extraction minière en République Démocratique du Congo. Bluffant !

Notre territoire de Matthieu Volpe – 21 mn

Des images en noir et blanc et une voix off pour raconter avec pudeur et intelligence l’immersion du réalisateur dans le ghetto de Rignano, une commune italienne de la province de Foggia dans les Pouilles où tentent de survivre un nombre impressionnants d’immigrés d’Afrique subsaharienne réduits à une forme moderne d’esclavage. Un témoignage important.

L’Aventure atomique de Loïc Barché – 26 mn

Après Le Commencement et Goliath, L’Aventure atomique est le troisième court métrage du très talentueux réalisateur Loïc Braché. Il nous plonge ici en Algérie, en1961, au cœur d’un groupe de sept soldats chargés d’étudier le point d’impact d’un essai nucléaire français effectué en plein désert. Avec un sens du récit exceptionnel et un casting de comédiens épatants (parmi lesquels Swann Arlaud, Olivier Rabourdin, Phénix Brossard
et Matthieu Lucci), le film explore un pan méconnu de l’histoire coloniale française avec réalisme et intelligence. Un court métrage qui déploie en moins d’une demi-heure le souffle d’un grand film historique. Magistral.

“L’Aventure atomique” de Loïc Barché

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This