Un regard amoureux sur le cinéma français + francophone

La Nuit des rois de Philippe Lacôte

par | 6 Sep 2021 | CINEMA, z- 1er carré gauche

Raconte-moi une histoire

Avec la pièce éponyme de Shakespeare, le film partage quelques grands thèmes : les luttes de pouvoir, un royaume fait d’intrigues. La MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan) où se déroule l’action ressemble à la cour d’un ancien royaume, et qui dit royaume dit roi. Celui de la MACA s’appelle Barbe noire, un détenu qui fait la loi. Mais le roi est fatigué, ses poumons sont gâtés et son assise est en train de flancher. Il profite de l’arrivée d’un nouveau détenu, un jeune homme frêle et discret, pour remettre au goût du jour le rituel du “Roman” qui oblige un prisonnier à raconter une histoire toute une nuit aux autres prisonniers, histoire de gagner du temps et créer du mouvement. C’est évidemment le jeune détenu qui va s’y coller et devenir, le soir de la lune rouge, le Roman que tous écoutent avec ferveur. Surprenant, le nouveau long métrage de Philippe Lacôte (L’Âme du tigre, Run) est assurément un film de genre où, comme dans la culture ivoirienne, les frontières entre la réalité et le fantastique sont poreuses. Non seulement le réalisateur, en adoptant le point de vue du Roman, nous fait vivre la grandeur de son défi, mais en plus, il illustre le récit du Roman, nous faisant voir un autre film dans le film. On voyage ainsi de la prison, lieu réel, aux grands espaces traversés par Zama King, héros de l’histoire contée par le Roman. Des séquences qui interviennent comme des flash-back, des séquences qui ouvrent des perspectives que les quatre murs qui retiennent les prisonniers anéantissent. C’est au pouvoir des mots et de l’imaginaire que Lacôte rend hommage. Des mots qui résonnent dans le cœur des hommes qui les écoutent, des mots qui les font réagir. Les langues claquent, les doigts aussi, les voix s’élèvent, des chants, des prières, les corps bougent, ils dansent la joie, la peine, la douleur. Une nuit, un récit, mille émotions, et une révélation : Bakary Koné, qui interprète le Roman. Un jeune acteur d’une intensité folle, et il fallait cette flamme pour jouer ce rôle délicat de conteur sous les projecteurs. Envoûtant.

Réalisé par Philippe Lacôte. Avec Bakary Koné, Steve Tientcheu, Digbeu Jean Cyrille … Durée : 1H33. France, Côte d’Ivoire, Canada, Sénégal. En salles le 8 septembre 2021 (JHR Films).

Copyright Les Films du Losange

Pin It on Pinterest

Share This