Un regard amoureux sur le cinéma français + francophone

Le Père de Nafi

par | 9 Juin 2021 | CINEMA, z- 1er carré gauche

Tragédie familiale

Une quinte de toux entre deux appels à la prière. Tierno, l’imam du village, ne va pas bien. Homme modéré, bienveillant, il souhaite le meilleur pour sa fille unique Nafi. Mais son frère Ousmane avance ses pions, ceux d’un islam radical qui tente de faire main basse sur ce petit village sénégalais et sur les rêves de sa jeunesse. Nafi projette d’étudier les sciences à Dakar et d’épouser Tokara, son cousin et fils d’Ousmane, qui lui vit pour la danse.

Premier long métrage du Sénégalais Mamadou Dia qui a lui-même grandi dans une famille d’imams, Le Père de Nafi concentre les enjeux de la lutte sanguinaire entre islam modéré et islam radical dans un récit circonscrit au village et à la famille. Par ce prisme, éclate au grand jour la violence de ce combat qui transforme des frères en ennemis, des humains en bourreaux. C’est une tragédie classique qui se joue là, un Roméo et Juliette d’aujourd’hui et d’ailleurs. Le film, d’une beauté et d’une intelligence renversantes, séduit par la force de son récit direct, brutal et poétique et l’incarnation magistrale de ses personnages. Les comédiennes et comédiens sont impressionnants à l’image d’Alassane Sy (Tierno), acteur (entre autres talents) à la présence envoutante et hypnotique. Avec des réalisateurs comme Mamadou Dia, le renouveau du cinéma d’Afrique sub-saharienne est en marche, un cinéma social, moderne et politique qui apporte au récit mondial une richesse indispensable.

Réalisé par Mamadou Dia, avec Alassane Sy,  Saikou Lo, Penda Dali Sy, Aicha Tala…- Sénégal – 1h47 – En salles le 9 juin 2021 – JHR Films.

Deux séances spéciales auront lieu à Paris, animées par FrenchMania : le mercredi 9 juin à 19h au Reflet Médicis en présence d’Alassane Sy et le samedi 12 juin à 19h30 au Saint-André-des-arts en présence d’Alassane Sy et du réalisateur Alain Gomis.

crédit JHR Films

Pin It on Pinterest

Share This