Un regard amoureux sur le cinéma français + francophone

La deuxième édition du festival international du film politique s’est achevée en beauté à Carcassonne grâce à un bilan plus qu’encourageant : 9000 tickets vendus soit une hausse de 60% par rapport à la première édition. Le palmarès a été annoncé hier soir lors de la cérémonie de clôture.

Elnaz Shakerdoost dans When the moon was full de Narges Abyar – D.R.

Le jury professionnels missionné sur les fictions et composé de la comédienne et réalisatrice Emma de Caunes, de la productrice Nora Melhli, du réalisateur Jawad Rhalib, du comédien Dominique Pinon et de la cheffe décoratrice Anne Seibel a choisi de récompenser la film iranien When the moon was full de la réalisatrice Narges Abyar ainsi que d’honorer la comédienne principale du film Elnaz Shakerdoost. Le film évoque les conséquences du terrorisme sur une histoire d’amour et a également été récompensé par le jury “Etudiants” chapeauté par la productrice Salam Jawad. Le jury professionnel a par ailleurs remis un prix de l’engagement politique au film britannique Official Secrets de Gavin Hood qui sortira en e-cinéma le 2 janvier prochain.

Côté documentaires c’est le jury du Syndicat de la critique composé de Yaël Hirsch (Toute La Culture), de Sylvie-Noëlle Thiphonet (Le Blog du cinéma) et d’Olivier Bombarda (Bande à Part) qui a eu la lourde tâche de choisir le lauréat parmi une sélection riche de propositions extrêmement variée. C’est l’excellent deuxième film du duo Etienne Chaillou-Mathias Théry, déjà auteurs du remarquable La Sociologue et l’ourson qui repart avec le prix du documentaire pour La Cravate (en salles le 5 février 2020), une plongée fine et intelligente dans les arcanes locales d’une section du Front National pendant les dernières élections présidentielles via le portrait d’un jeune militant. Le très fort Midnight Traveler (qui sortira en salles très prochainement chez Sophie Dulac), journal filmé à l’I-phone d’un réalisateur afghan fuyant son pays avec femme et filles, a reçu la mention spéciale du jury ainsi que le prix du public.

Le prix de la jeunesse, encadré par le comédien Ralph Amoussou, portait sur une programmation destinée aux scolaires et a été attribué au film de Christian Faure, La Loi.

Pin It on Pinterest

Share This