Meltem de Basile Doganis

A travers ce premier long métrage, le réalisateur franco-grec dont les deux courts Le gardien de son frère (2012) et Journée d’appel (2014) avaient déjà fait sensation, nous plonge au cœur du réel, matière rugueuse et plurielle dans laquelle s’illustrent plusieurs thèmes croisés (le deuil, l’identité, les racines, les migrations), tout en mêlant les registres – le film commence comme une comédie puis son rythme change, le profil du drame se dessine, les vacances se mettent à rimer avec prise de conscience.

Lire la suite